Un fortifiant pour la médecine de famille

mur_barrage_zoom

Garantir l’accès pour tous à des soins médicaux de base de qualité et promouvoir la médecine de famille, c’est l’objectif de l’article constitutionnel soumis au vote populaire le 18 mai. Le texte est au centre d’un paquet de mesures coordonnées visant à faire face au vieillissement démographique et à rééquilibrer la répartition des médecins sur le territoire.
Les médecins de famille ont tout fait pour amener le gouvernement et le Parlement à élaborer cet article constitutionnel et les mesures destinées à valoriser la médecine de famille, pierre angulaire des soins de base.

Depuis 2006 déjà, les praticiens demandent des mesures pour rendre leur métier plus attractif. Tandis que le vieillissement de la population et l’augmentation des maladies chroniques et multiples qui en découle nécessiteraient plus de médecins de famille, leur nombre continue à baisser. La relève ne se fait pas. 10% seulement des étudiants en médecine suivent désormais cette voie. Les médecins de famille attribuent cette situation à une politique sanitaire qui dévalorise leur travail, en particulier avec un système de rémunération pénalisant par rapport aux autres spécialités médicales.

Comments are closed.

Français